Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 14:08

Tour-de-France-2013

 

Je ne le répéterai jamais assez: j’aime bien le Tour de France.
Je n’ai pas dit: j’aime, juste: j’aime bien.
Je ne connais rien au cyclisme, je ne le pratique pas, je ne comprends rien aux subtilités stratégiques des équipes, mais je ne déteste pas passer un bout d’après-midi sur un bord de route, au milieu de passionnés, à profiter d’un spectacle assez distrayant avec la certitude de ne pas me faire fouiller, par un service d'ordre, assommer par les hurlements du public, ou bousculer par une bande de hooligans. A part les coups de soleil et l’abus de rosé bien frais, le Tour, c’est plutôt sans risques.
Sauf pour le contribuable qui, qu’il aime ou déteste le sport sur deux roues, doit passer l’éponge sur une ardoise qui affronterait avec difficulté le contrôle anti-dopage: réfection de chaussées en bon état, budgets de communication pharaoniques, mobilisation des services municipaux à polir l’asphalte de la ligne d’arrivée alors que certaines rues attendent des ralentisseurs depuis des années, subventions diverses aux associations militant pour la médiatisation de l’évènement...comme la pâte de certains gâteaux à apéritif distribués par la caravane publicitaire, la facture s’annonce salée.
Pour faire passer la pilule, tout a été misé sur le rayonnement médiatique promis pour éclairer et réchauffer une région en panne de projets et d’investissements. Diffusé dans le monde entier, les images du Tour seraient censées produire sur les touristes et les capitaux extérieurs le même effet que l’aimant sur la limaille de fer. Le Boischaut deviendrait, le temps d’une étape, la ixième merveille du monde. Pour le coup, ça vaut peut-être la peine de cracher au bassinet.
Premier bémol: depuis les années 2000, le Tour a déjà fait étape deux ou trois fois par ici, mais la ruée vers la cité de l’or annoncée ne s’est jamais produite et pourtant, la couverture aérienne avait été copieuse. L’hélicoptère de la télévision avait longuement survolé le Saint-amandois, donné des détails sur certains sites remarquables...s’agissant d’étapes de contre-la-montre, la retransmission de l’épreuve avait été assurée sans précipitation.
Cette année, et j’ai eu beau revoir l’enregistrement de l’étape et de la première heure qui a suivi l’arrivée, les commentaires et images ont été réduits à la portion congrue. Les quelques beaux monuments survolés n’ont pas été cités (châteaux de la Commanderie et de Meillant, abbaye de Noirlac), aucun plan correct de Saint-Amand (sauf pour afficher les tableaux de classement), même la célèbrissime Pyramide de l’or semblait posée bêtement au milieu de l’écran, comme le pion d’un jeu d’échec dont un des protagonistes est complètement dominé par son adversaire. Comme la télévision publique française a le monopole de la retransmission du Tour et vend ses images aux médias étrangers, de la glorieuse République populaire de Chine (de gros investisseurs, ces gens là...) aux non moins glorieuses Australie ou Californie, ce sont des séquences étriquées et anonymes qui auront donné envie aux entrepreneurs de tous pays et de tout poil de venir poser des chèques sur le comptoir des banques locales, n’en doutons pas!
Quand aux centaines de milliers d’euros, voire pire, engloutis dans cette aventure, je vous laisse deviner à la charge de qui leur remboursement va incomber...

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier Trotignon - dans actualité
commenter cet article

commentaires

La Ségaline 21/07/2013 15:09

Personnellement je goûte très peu ce spectacle auquel je ne comprends pas grand chose et dont au final je me fiche éperdument. Tout ce que je constate c'est que pendant le Tour on voit fleurir
partout sur les routes, où qu'on soit, des tas de vélos, aussitôt remisés dans les garages une fois la compétition finie. Si si, je vous assure. Les organisateurs très parisiens et parisianistes du
Tour doivent considérer qu'ils font une bien belle fleur aux pauvres provinciaux que nous sommes de daigner venir nous visiter dans nos campagnes reculées. Alors des retombées économiques, faut pas
rêver!

sirius 16/07/2013 15:33

Le Tour est passé à Veaugues en 2010(je crois), et je suis allé les voir l'espace d'une demi-heure, en coupant par les chemins de traverse pour éviter le service d'ordre. J'ai eu l'impression de
voir passer un banc de harengs...

olivier Trotignon 17/07/2013 07:09



Ça doit venir de leurs lunettes!



Présentation

  • : Le livre de Meslon
  • Le livre de Meslon
  • : étude de l'environnement archéologique, historique et naturel d'un lieu-dit en vallée du Cher.
  • Contact

visites


Visitor Map
Create your own visitor map!

 

  39600 visiteurs sont venus se promener autour de Meslon. Merci de leur visite!

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au Moyen-âge.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme;
- maisons-closes et prostitution en Berry avant 1946 (conférence déconseillée à un public mineur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr (#=@ / pour limiter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

NON aux éoliennes géantes


Non aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles en Berry du Sud!
Investissons dans des micro-centrales hydroélectriques sur les cours d'eau de la région.

Berry Médiéval

BM LOGO

Mon blog principal, consacré à l'histoire et au patrimoine du Berry et du Bourbonnais au Moyen-âge.

Les ânes de Meslon


Meslon est, en plus de son aspect historique et patrimonial, un lieu d'élevage d'ânes Grand Noir du Berry, qui portent ce toponyme comme affixe. Vous pouvez les retrouver sur le lien suivant: 
les ânes de Meslon

Histoire et cartes postales

paysan-ruthène

 

Mon nouveau blog, orienté sur le partage de photos et cartes postales anciennes pouvant être utiles à l'historien. Des photographies récentes illustrent des évènements contemporains.

A consulter sur le lien suivant:

Cartes postales et photographies pour l'Histoire