Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Boutillon

Boutillon, commune de St-Pierre-les-Etieux, 17/01/10

Je ne sais pas vous mais moi, je trouve que l’idée de réduire le poids de ses déchets pour diminuer le coût de sa redevance d’ordures ménagères, il n’y a pas plus pédagogique pour faire de chacun de nous le porte-flambeau d’un monde plus propre, plus citoyen. Toutes proportions gardées, c’est presque une parabole de l’inoubliable “Travailler plus pour gagner plus”. Moins sortir sa poubelle pour payer moins, voici un tout aussi noble dessein.

Seulement, pourquoi s’arrêter en si bon chemin? Et pourquoi, à la place de la redevance incitative, ne pas promouvoir le “zéro déchet, zéro facture”?

Non, ce n’est pas une utopie née de l’exaltation d’idéalistes chevelus un soir de beuverie dans un bouge enfumé. C’est un projet concret, qui certes demandera à chacun de nous des efforts et parfois des sacrifices douloureux, mais qui fonctionne très bien, et je m’empresse derechef vous le prouver.

Toute l’astuce du programme repose sur le tri sélectif. Vous triez vos déchets en fonction de leur nature et de leur ultime destination. Voyez plutôt ce mode d’emploi et n’hésitez pas à prendre des notes.


Règle n°1: offrir les cadeaux moches et inutiles (vieux souvenirs de votre liste de mariage, présents de Noël qu’on a honte d’exhiber sur la cheminée, portrait au fusain de la grand-tante Chombier, selon nature...) en les emballant avec soin pour donner l’illusion qu’ils ont de la valeur. Pensez aussi à la revente en ligne sur internet. Vous voilà déjà débarrassés de quelques kilos superflus.


Règle n°2: séparer les liquides du reste. Comme leur nom l’indique, les liquides coulent très bien. Si vous ne voulez pas salir votre évier avec de la vieille peinture ou avec de l’huile de vidange, choisissez le caniveau le plus proche, il y en a toujours un au coin de la rue.


Règle n°3: brûlez tout ce qui peut l’être: bottes en caoutchouc, publicités de la boîte aux lettres, bouteilles en plastique, emballage en polystyrène de la nouvelle télé, vieux pneus... Un petit tas dans le jardin une fois par semaine, une allumette et voilà une belle flambée qui donne envie de prendre une guitare et de se lancer dans le chant scout. Pour ceux qui n’ont pas de jardin, pensez à louer un vieux fût de tôle avec quelques voisins. Brûler ses encombrants en équipe, voici une bonne raison de plus de sortir quelques bouteilles d’apéritif et des olives.


Règle n°4: les encombrants, justement, voilà les ennemis qui alourdissent votre facture. Pensez à cette loi universelle: la nature a horreur du vide, alors aidez là à retrouver son harmonie en déposant vos cuisinières, téléviseurs ou chauffe-eau hors d’usage partout où il y a des cavités inutiles: bords de rivière, fossés, anciennes carrières. Personnellement, je connais près d’Ainay-le-Vieil un chemin où un matelas, un poste de télévision et une carcasse de magnétoscope donnent à la haie qui les accueille une je-ne-sais quelle touche de modernisme qui manquait bien dans ce vieux chemin même pas goudronné. 

Les plus artistes d’entre vous pourront penser à déposer leurs anciens compagnons ménagers sur les aires d’arrêt des nationales, où leurs formes et leurs couleurs toujours renouvelées et élégamment disposées ne cesseront de surprendre et de ravir le plus exigeant des esthètes.


Règle n°5: nourrir les animaux des champs avec les déchets verts. C’est bien connu, les herbivores raffolent de gâteries végétales. Rien de tel qu’un troupeau de vaches ou l’âne du voisin pour engloutir tout ce que aurez taillé dans votre jardin. Et puis, s’il en crève parce qu’il s'est étouffé avec de la tonte de pelouse ou empoisonné avec des plantes toxiques (on va pas non plus demander à tout le monde d’avoir des masters de botanique, quand même), consolez son propriétaire en lui démontrant que vous aurez aidé les entreprises d’ équarrissage à boucler leur fin de mois.


Règle n°6: suivez l’exemple que nous donnent les fins gourmets qui se régalent des trésors culinaires produits par les entreprises de restauration rapide à capitaux d’outre-Atlantique: jetez vos ordures par la fenêtre de votre voiture. Cela rend les voyages à pied le long des routes moins monotones, donne de la lecture aux pèlerins et aux joggeurs (la composition de la mayonnaise en sachet, ça forge la culture générale).


Règle n°7 observez attentivement votre voisinage et sachez faire votre choix. Il doit obligatoirement avoir à quelques mètres de chez vous une petite mamie, une de celles qui ne vont pas bien vite et qui comptent encore en anciens euros. Prenez une lampe électrique et aller explorer sa boite à ordures sitôt tombé le crépuscule. Qu’y trouvez-vous? Un vieux calendrier des postes, la litière du canari, quelques pots de yaourt. Sincèrement, est-ce que ce n’est pas du gaspillage de gas-oil et de garnitures de freins que de faire ralentir le camion des poubelles pour si peu? Faites donc un geste vert. Déposez le sac de couches de votre petit dernier ou les coquilles d’huîtres du réveillon dans le bac de votre voisine. Les éboueurs ainsi ne s’arrêteront qu’une fois et n’auront pas l’impression qu’on se moque de leur travail avec des conteneurs aux trois quarts vides.


Voilà le résultat: vous avez relevé le défit “zéro déchet, zéro facture”. Vous êtes devenu un modèle pour tout votre quartier, et on vous cite en exemple dans la file d’attente chez le boulanger. Vous ne produisez aucun déchet encombrant les trottoirs de votre ville, et la facture de la Trésorerie générale le prouve avec arrogance, vous êtes un éco-citoyen. Si, après tant d’efforts, la planète et les générations futures ne vous disent pas merci, c’est à vous dégoûter de trier vos déchets.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le livre de Meslon
  • Le livre de Meslon
  • : étude de l'environnement archéologique, historique et naturel d'un lieu-dit en vallée du Cher.
  • Contact

visites


Visitor Map
Create your own visitor map!

 

  39600 visiteurs sont venus se promener autour de Meslon. Merci de leur visite!

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au Moyen-âge.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme;
- maisons-closes et prostitution en Berry avant 1946 (conférence déconseillée à un public mineur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr (#=@ / pour limiter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

NON aux éoliennes géantes


Non aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles en Berry du Sud!
Investissons dans des micro-centrales hydroélectriques sur les cours d'eau de la région.

Berry Médiéval

BM LOGO

Mon blog principal, consacré à l'histoire et au patrimoine du Berry et du Bourbonnais au Moyen-âge.

Les ânes de Meslon


Meslon est, en plus de son aspect historique et patrimonial, un lieu d'élevage d'ânes Grand Noir du Berry, qui portent ce toponyme comme affixe. Vous pouvez les retrouver sur le lien suivant: 
les ânes de Meslon

Histoire et cartes postales

paysan-ruthène

 

Mon nouveau blog, orienté sur le partage de photos et cartes postales anciennes pouvant être utiles à l'historien. Des photographies récentes illustrent des évènements contemporains.

A consulter sur le lien suivant:

Cartes postales et photographies pour l'Histoire