Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 10:15

soldats-royaux

 

Il n’est pas dans mes habitudes de puiser mes informations dans les traditions et légendes rurales mais, pour une fois, l’une d’elles a des accents familiers qui peuvent être comparés à des situations historiques précises.
Je ne m’étais jamais penché sur des traditions orales supposées remonter aux événements qui ont endeuillés le sud du département du Cher à l’époque de la Fronde jusqu’à ce que, dans le cadre d’une recherche sur un thème plus ancien, des points de comparaison puissent être établis entre du matériel historique et certains contes populaires.
Voici l’affaire: même si la source exacte demeure nébuleuse, on aurait raconté, dans les campagnes berrichonnes et bourbonnaises, des histoires dont l’origine remonterait au siège de Montrond, en 1651/1652. Mal ravitaillées, les troupes royales assiégeant la place auraient improvisé des raids dans les campagnes des environs de Saint-Amand, pillant les fermes et les villages et faisant subir à la population civile toutes les vexations imaginables en ce genre de circonstances. Des recherches sur des sources fiscales et paroissiales ont confirmé la réalité de ces méfaits.
Les paysans se seraient défendus, montant des embuscades meurtrières dont une se serait produite près de la paroisse d’Ineuil, et plus précisément à coté de l’immense étang de Villiers, aujourd’hui asséché. Des soldats de l’armée de Mazarin y auraient été massacrés et leurs cadavres jetés dans l’étang. Illustrée de détails macabres, la légende précise que l’on aurait, longtemps après l’affaire, continué à prendre des brochets monstrueux encore encombrés de débris humains. C’est certainement à ce détail farfelu que l’on doit la pérennité de cette histoire.
Sur la forme, il y a peu à dire sur la crédibilité du récit. Le brochet a sans doute plein de défauts, mais il ignore la nécrophagie, qu’on laissera aux pattes d’animaux charognards bien moins appétissants. De plus, il est difficile à admettre que des paysans puissent avoir jeté des corps dans un lac, le risque étant trop grand qu’ils soient retrouvés par leurs compagnons d’armes et que des représailles s’abattent sur la population. Enfin, la tradition n’était guère à laisser des chrétiens sans sépulture, même s’il s’agissait d’ennemis.
Sur le fond, je relève un parallèle intéressant entre cette légende et le contenu des archives judiciaires de l’époque de la Guerre de 100 ans. On y trouve, en effet, plusieurs récits de meurtres de soudards anglais ou bretons capturés par des habitants du Berry exaspérés par les exactions des troupes ennemies. Presque à chaque fois, sans qu’on ait d’explication claire sur cette pratique, les captifs étaient suppliciés par noyade dans les étangs et les cours d’eau.
Environ deux siècles séparent les deux époques, et, dans une région peu perméable à la modernité, les mêmes réflexes peuvent s’être reproduits. On proposera donc comme probable que des pillards venus du Saint-amandois ont été piégés et capturés par des paroissiens d’Ineuil ou d’une paroisse voisine. Suivant une tradition séculaire, ces hommes ont pu être traînés jusqu’au bord de l’étang de Villiers où ils ont été noyés intentionnellement. Leurs corps doivent encore se trouver quelque part dans une fosse commune, et les brochets ont pu digérer en paix.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier Trotignon - dans période moderne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le livre de Meslon
  • Le livre de Meslon
  • : étude de l'environnement archéologique, historique et naturel d'un lieu-dit en vallée du Cher.
  • Contact

visites


Visitor Map
Create your own visitor map!

 

  39600 visiteurs sont venus se promener autour de Meslon. Merci de leur visite!

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au Moyen-âge.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme;
- maisons-closes et prostitution en Berry avant 1946 (conférence déconseillée à un public mineur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr (#=@ / pour limiter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

NON aux éoliennes géantes


Non aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles en Berry du Sud!
Investissons dans des micro-centrales hydroélectriques sur les cours d'eau de la région.

Berry Médiéval

BM LOGO

Mon blog principal, consacré à l'histoire et au patrimoine du Berry et du Bourbonnais au Moyen-âge.

Les ânes de Meslon


Meslon est, en plus de son aspect historique et patrimonial, un lieu d'élevage d'ânes Grand Noir du Berry, qui portent ce toponyme comme affixe. Vous pouvez les retrouver sur le lien suivant: 
les ânes de Meslon

Histoire et cartes postales

paysan-ruthène

 

Mon nouveau blog, orienté sur le partage de photos et cartes postales anciennes pouvant être utiles à l'historien. Des photographies récentes illustrent des évènements contemporains.

A consulter sur le lien suivant:

Cartes postales et photographies pour l'Histoire