Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 07:32

Cher2011-plage

 

Prospectant à des fins diverses les rives du Cher depuis les années 70, et habitant depuis plus de 20 ans à quelques minutes de son lit, j'ai eu tout le loisir d'observer l'évolution de la pollution apparente, celle qui n'est sans doute pas la plus sournoise, qui dégrade ce cours d'eau. Or, depuis quelques années déjà, la situation tend, pour l'aspect extérieur de l'eau et des berges, à se régulariser.
Les aînés parmi les pêcheurs racontent souvent un Cher dans lequel on se baignait, où l'on voyait ses pieds avec de l'eau jusqu'à la taille, dans lequel frétillait une faune aquatique innombrable. Puis vint le temps des engrais agricoles et des usines chimiques du bassin de Montluçon, l'odeur envahissante de chou-fleur pourri tous les matins quand le temps était bas, une eau sale, verdâtre, des filaments gluants sur les pierres, les déchets plastiques pris dans les branches basses. Même sans être particulièrement porté sur l'empalement d'asticots, le préhistorien remarquait le dépeuplement du milieu aquatique, un nuage d'alevins passant certaines années pour un événement. Les plages de la rivière contenaient assez d'objets pour ravir les archéologues du futurs: vieux solex, bouteilles, bidons de produits chimiques, électro-ménager, appareil-photo et console de jeux (un cambrioleur qui n'avait pas réussi à écouler son butin?), pièces automobiles, cadavres d'animaux....jusqu'à un petit serpentin d'alambic clandestin, preuve du goût d'un riverain pour la chimie et le pousse-au-meurtre de contrebande.

 

Cher2011-nénuphard

 

On ne sombrera pas dans la mièvrerie d'une description du Cher semblable à un dessin d'élève de maternelle. Le fleuve continue à être encrassé par toute une faune de phobiques des bennes à ordures et j'imagine qu'un chimiste occuperait son hiver avec tout ce qui est dilué dans un simple verre d'eau mais objectivement, l'état de la rivière s'améliore. La réduction des épandages d'engrais, le piège que représente pour eux la végétation des rives, en constante progression faute d'entretien par les riverains, les stations d'épuration en amont et peut-être aussi la fermeture de certaines usines ont considérablement réduit la pollution visible. L'eau est plus claire qu'à une époque, et n'a plus cette odeur de vase savonneuse qui montait à chaque fois qu'on traversait en bottes. Des nénuphars, des plantes à longs filaments qui attirent les libellules occupent de plus en plus de place. La faune subaquatique est apparemment plus présente car on voit beaucoup plus de poissons et d'alevins.

 

Cher2011-poissons

 

Depuis deux ans environ, des batraciens ont envahi une partie des endroits calmes et la grosse grenouille verte, facile à repérer, peuple de longs secteurs du cours d'eau. Quand au castor, qui est un peu l'animal fétiche de ce blog, j'ai eu la bonne surprise d'en observer des traces toutes fraîches dans un endroit tout à fait inattendu, loin des anciens étangs de gravières près desquels il semble se terrer mais à proximité directe d'un petit bras mort dont il existe des dizaines d'autres un peu partout. Deux plaques de ce qui pourrait être du castoréum étaient observables au même niveau que de multiples branches de saule coupées et traînées par l'animal.

 

Cher2011-castorium

 

Tout en étant conscient qu'on ne peut généraliser cette situation constatée au sud de Saint-Amand-Montrond à toute la vallée du Cher, on se réjouira néanmoins de ces progrès, qui devraient donner envie à plus de pêcheurs, de sportifs et de promeneurs d'aller passer une partie de leur temps libre au fil de l'eau.

 

Cher2011-arbre

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier Trotignon - dans flore et végétation
commenter cet article

commentaires

sirius 29/08/2011 09:07


Sans rivière à proximité, c'est le long de la départementale 49E que je me promène avec mon sac. Si je devais faire un palmarès, une marque de déchets battrait toutes les autres à plat de couture:
MacDo!


Petit-Desrues Laurent 29/08/2011 01:18


Je vous confirme la présence de Castor sur l'Aubois, j'ai eu la chance d'en apercevoir entre la Chapelle-Hugon et la Guerche sur L'aubois, mais aussi au Chautay. Même s'il est vrai que le ragondin
domine ce secteur tant dans l'Aubois que dans les anciens étang de forges (exemple: étang François à proximité du lieu dit "Trézy" entre Grossouvre,Germigny l'Exempt et la Chapelle-Hugon. Au
plaisir de vous croiser dans notre beau pays Loire Val d'Aubois!


olivier Trotignon 29/08/2011 08:02



Merci pour ces précisions. Je serai sur votre territoire à l'occasion des Journées du patrimoine, animant une conférence sur les Berrichons et le voyage au Moyen-âge au château de la Grand Cour.


Au plaisir,


O.T.



DelphineB 28/08/2011 15:47


Bonjour. article très intéressant. Oui l'état des rivières s' améliore et c'est tant mieux ! Vous évoquez tout de même la pollution microscopique que seul un chimiste peut effectivement qualifié et
quantifié. Vous êtes donc bien conscient que même si l'aspect "extérieur" des rivières s'améliore, elles n'en sont pas du moins polluées. Eau plaisir


olivier Trotignon 28/08/2011 19:14



Il semblerait que depuis des lustres une ancienne mine d'or sur un affluent du Cher percole du mercure dans la rivière. C'est le genre de poison invisible qu'un amateur comme moi est bien
incapable d'évaluer, mais  j'ai vraiment plaisir à voir à nouveau des gamins venir pêcher sur les bancs de sable.


Merci de votre visite,


O.T.



Petit-Desrues Laurent 28/08/2011 11:54


J'ai fais le même constat sur les rives de l'Aubois où depuis 10 années les Goujons, Bouvières, Moules de rivière (Anodonta Cygnea me semble t-il) et Ecrevisses avaient disparues, ils et elles sont
désormais de retour et c'est tant mieux! Merci encore pour vos deux blogs toujours aussi intéressants!


olivier Trotignon 28/08/2011 19:08



On m'a parlé de castors sur l'Aubois. En avez vous entendu parler?


Pour la première fois depuis 20 ans que je circule sur une route de Charente entre Confolens et Saintes, j'ai vu un panneau signalant, au passage d'une rivière, la présence de loutres et de
visons (vers Matha). Ce genre d'information, comme celle que vous nous livrez, fait vraiment plaisir.


Merci pour vos visites, cordialement,


O.T.



sirius 28/08/2011 08:22


Voilà qui fait plaisir, même s'il reste beaucoup de problèmes (voire de personnes...) dont j'aimerais pouvoir parler au passé! Il n'y a que peu de cours d'eau par ici, et ils ne m'ont jamais donné
l'impression d'être particulièrement pollués "visiblement". Par contre bouteilles de plastique, bidons et autres emballages agricoles s'entassent sur l'accotement des routes, toujours plus nombreux
puisque les employés de la DDE ont ordre de ne plus les ramasser. Ils sont ensuite broyés sur place avec l'herbe, constituant un "compost" particulièrement peu fertilisant...


olivier Trotignon 28/08/2011 19:04



J'ignorais cette consigne. J'envisage, même si ça peut paraître crétin, de publier un palmares des marques de déchets que je ramasse le long de chez moi, sur presque 500m de haie longeant la
départementale, histoire de rappeler que les déchets de bord de route ne sont pas anonymes.


A titre personnel, j'emporte toujours avec moi un sac à débris de verre, que je collecte sur les bords du Cher à chaque sortie, et qui fini vidé au conteneur le plus proche. C'est plus symbolique
que pratique, mais c'est plus fort que moi!


Bien à vous, O.T.



Présentation

  • : Le livre de Meslon
  • Le livre de Meslon
  • : étude de l'environnement archéologique, historique et naturel d'un lieu-dit en vallée du Cher.
  • Contact

visites


Visitor Map
Create your own visitor map!

 

  39600 visiteurs sont venus se promener autour de Meslon. Merci de leur visite!

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au Moyen-âge.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme;
- maisons-closes et prostitution en Berry avant 1946 (conférence déconseillée à un public mineur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr (#=@ / pour limiter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

NON aux éoliennes géantes


Non aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles en Berry du Sud!
Investissons dans des micro-centrales hydroélectriques sur les cours d'eau de la région.

Berry Médiéval

BM LOGO

Mon blog principal, consacré à l'histoire et au patrimoine du Berry et du Bourbonnais au Moyen-âge.

Les ânes de Meslon


Meslon est, en plus de son aspect historique et patrimonial, un lieu d'élevage d'ânes Grand Noir du Berry, qui portent ce toponyme comme affixe. Vous pouvez les retrouver sur le lien suivant: 
les ânes de Meslon

Histoire et cartes postales

paysan-ruthène

 

Mon nouveau blog, orienté sur le partage de photos et cartes postales anciennes pouvant être utiles à l'historien. Des photographies récentes illustrent des évènements contemporains.

A consulter sur le lien suivant:

Cartes postales et photographies pour l'Histoire