Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 09:14

Coust-os1

 

Toutes les communes rurales ont leurs contraintes. A Coust, la priorité a été mise sur l’enfouissement du réseau électrique et le raccordement des foyers du bourg à un système de collecte et d’épuration des eaux usées. Les travaux ont eu lieu au printemps et au début de l’été 2013, et ont affecté une zone archéologique sensible: la place de l’église.
Dans nos régions, les alentours des églises sont traditionnellement des lieux de sépulture. Avant d’être conduits vers des cimetières périphériques non confessionnels, les défunts étaient enterrés, depuis le haut Moyen-âge, au plus près des lieux de culte. Coust ne fait pas exception à la règle.
Je m’étais promis de veiller au grain en cas de menace sur la zone. Plusieurs fois, je me suis déplacé pour jeter un œil aux tranchées dans le village, sans jamais observer quoi que ce soit de nature à appeler les services archéologiques à l’aide. Le secteur de l’église ne semblait pas prêt à être en travaux, puis est arrivé le mois de juin et ses contraintes: période de conseils de classe, d’examens et de tâches administratives auxquelles il n’était pas question de me soustraire, des foins qui ont traîné en longueur à cause de la météo, une grosse conférence à préparer...j’avoue avoir mis la question des travaux de Coust en queue de mes priorités du moment.

 

Coust-os2

 

Le hasard a fait que la pelleteuse a attaqué le secteur sensible juste à ce moment et que personne, ni parmi les villageois ni parmi les personnels de l’entreprise de terrassement, ne semble avoir remarqué que le godet de la pelle mécanique dévastait des tombes. Je l’ignorais moi-même jusqu’à ce que j’aille visiter le chantier où sont stockés les déblais des travaux. Le constat est sans appel: plusieurs tas de terre contiennent une abondance d’ossements humains qui prouve la destruction d’un nombre indéterminé de sépultures.
Je n’ai pas les moyens de proposer autre chose que des observations, en particulier une datation du niveau bouleversé. En surface comme en profondeur (j’ai ratissé la terre sur une dizaine de centimètres), on ne trouve ni céramique, ni perle de chapelet, ni morceaux de sarcophages, juste des os brisés noyés dans un grand volume de terre.

 

Coust-os3

 

Que conclure? Il est certain que si la pelleteuse avait remonté des stèles gallo-romaines, des boucles mérovingiennes ou des bouteilles à eau bénite par dizaines, il y aurait eu de quoi pousser des hurlements. De plus, toute l’aire funéraire n’a pas été dévastée. Il reste, sous le goudron de la place de l’église, sans doute des dizaines de tombes intactes. Il est juste dommage que personne n’ai eu le réflexe, ou tout simplement envie, de passer un coup de fil à la DRAC pour avoir l’avis d’un archéologue professionnel avant d’engager des travaux programmés de si longue date.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier Trotignon - dans période moderne
commenter cet article

commentaires

sirius 27/08/2013 09:28

C'est exactement ce qui s'est passé lors des travaux de réfection de la place de Veaugues en 2009! L'histoire locale n'intéressant personne, ces travaux se déroulèrent dans l'indifférence générale.
Tout au plus l'archéologue du Conseil Général (que vous devez certainement connaître...), que j'avais informé, est-il venu une fois ou deux (il a un emploi du temps très chargé) constater la
présence de tombes, crânes et autres tibias exhumés par les engins. Une fosse commune a été mise au jour; comme il n'y a aucun fait de guerre répertorié, elle fut attribuée par l'archéologue à une
épidémie, probablement au 16ème siècle.

Présentation

  • : Le livre de Meslon
  • Le livre de Meslon
  • : étude de l'environnement archéologique, historique et naturel d'un lieu-dit en vallée du Cher.
  • Contact

visites


Visitor Map
Create your own visitor map!

 

  39600 visiteurs sont venus se promener autour de Meslon. Merci de leur visite!

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au Moyen-âge.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme;
- maisons-closes et prostitution en Berry avant 1946 (conférence déconseillée à un public mineur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr (#=@ / pour limiter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

NON aux éoliennes géantes


Non aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles en Berry du Sud!
Investissons dans des micro-centrales hydroélectriques sur les cours d'eau de la région.

Berry Médiéval

BM LOGO

Mon blog principal, consacré à l'histoire et au patrimoine du Berry et du Bourbonnais au Moyen-âge.

Les ânes de Meslon


Meslon est, en plus de son aspect historique et patrimonial, un lieu d'élevage d'ânes Grand Noir du Berry, qui portent ce toponyme comme affixe. Vous pouvez les retrouver sur le lien suivant: 
les ânes de Meslon

Histoire et cartes postales

paysan-ruthène

 

Mon nouveau blog, orienté sur le partage de photos et cartes postales anciennes pouvant être utiles à l'historien. Des photographies récentes illustrent des évènements contemporains.

A consulter sur le lien suivant:

Cartes postales et photographies pour l'Histoire