Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 09:08

couleuvrine-décors

 

Je sais les amateurs d'armes anciennes nombreux à rechercher des sources sur l'artillerie médiévale et Renaissance, aussi me paraît-il utile de signaler un objet rare, à défaut d'être exceptionnel, propriété de la ville de Saint-Amand, dans le Cher.

 

couleuvrine

 

Le musée municipal possède en effet un canon de couleuvrine en bronze (l'affût original a disparu) datable de la Renaissance. La pièce est dans un état de conservation exceptionnel, n'ayant pas eu à subir d'exposition aux intempéries. Dernièrement, un lecteur de ce blog m'a communiqué une note non signée rédigée par le département artillerie du musée des Invalides, à Paris, faisant le point sur une couleuvrine privée ayant rejoint les collections publiques. Les informations précises contenues dans ce rapport m'ont permis de mieux apprécier l'intérêt du canon saint-amandois, qui mériterait un examen précis par un spécialiste de l'artillerie ancienne.
On notera tout d'abord le soin avec lequel a été exécutée la pièce. La gueule, la culasse et le renfort sont décorés, en particulier avec un motif qui semble figurer les armoiries du premier propriétaire.

 

couleuvrine-culasse

 

Le pivot, qui reposait sur le berceau de l'affût, n'a pas été fondu avec le fût, mais est en fer soudé au point d'équilibre. Le diamètre de sortie est mesuré à 3,1 cms, ce qui correspond à de très petits boulets plus proches des balles de mousquets que des boulets de fonte de fer signalés un peu partout en France avec des diamètres et des poids bien supérieurs.

 

couleuvrine-pivot

 

Si on suit les conclusions du musée de l'Armée sur un cas similaire, la couleuvrine de Saint-amand ne semble pas signée, ce qui serait l'indice d'une fonte réalisée dans une forge privée non agrée par la royauté pour produire des armes. Ce droit régalien de fondre des pièces d'artillerie a certainement largement été contourné dans les provinces: la région de Saint-Amand comptait au moment des Guerres de religion des dizaines de petites places fortes qui ont été équipées de bouches à feu, ce qui implique un nombre incalculable faute de sources précises mais assurément conséquent de pièces d'artillerie de courte portée dans les armureries châtelaines. L'immense majorité a disparu, victime du recyclage de ce métal rare qu'était le bronze, recherché pour d'autres usages, comme la fabrication de cloches, de médailles et monnaies, mais aussi de canons lourds comme on en trouve sur les champs de bataille jusqu'au Second empire.

 

couleuvrine-gueule

 

La couleuvrine de Saint-Amand mérite à mes yeux une étude dédiée et comparative avec les rares autres pièces appartenant à des collections publiques, comme celle, très belle aussi, du musée d'Issoudun.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier Trotignon - dans période moderne
commenter cet article

commentaires

Sirius 07/04/2013 08:11

Merci pour la réponse que vous venez de me donner indirectement. Les trous de visées ronds servaient donc principalement aux mousquets; je vais vous envoyer par MP quelques vues d'une installation
de ce type à Vesvre, et vous me donnerez votre verdict.... Quant à la modestie, il n'y a pas qu'à nos ancêtre de la Renaissance qu'elle manquait! Pas besoin de remonter aussi loin dans le temps...

Sirius 06/04/2013 09:21

je me suis toujours posé, à propos de ce genre d'arme, la question de leur supériorité par rapport aux arbalètes. Vu le temps qu'il fallait pour mettre en oeuvre les premières armes à feu, et aussi
leur dangerosité pour l'utilisateur, ne valait-il pas mieux une bonne arbalète à manivelle? D'autre part, les trous de visée ronds visibles dans certaines fortifications des XV et XVIèmes siècles
étaient-elles conçues pour ce genre d'arme?

olivier Trotignon 07/04/2013 07:31



Deux questions fort intéressantes! Pour les ouvertures dans les maçonneries, certains diamètres sont compatibles avec des petits calibres, couvrant des angles presques fixes mais stratégiques. La
majorité devait servir à des mousquets.


Sur le plan efficacité, leur bruit devait avoir un rôle sur l'adversaire. Leur développement est contemporain des nouvelles valeurs individuelles de la Renaissance, qui manquaient de modestie. On
peut se demander si leur propriétaires ne s'en sont pas équipés par orgueil plus que par soucis de nuire au camp adverse?



Présentation

  • : Le livre de Meslon
  • Le livre de Meslon
  • : étude de l'environnement archéologique, historique et naturel d'un lieu-dit en vallée du Cher.
  • Contact

visites


Visitor Map
Create your own visitor map!

 

  39600 visiteurs sont venus se promener autour de Meslon. Merci de leur visite!

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au Moyen-âge.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme;
- maisons-closes et prostitution en Berry avant 1946 (conférence déconseillée à un public mineur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr (#=@ / pour limiter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

NON aux éoliennes géantes


Non aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles en Berry du Sud!
Investissons dans des micro-centrales hydroélectriques sur les cours d'eau de la région.

Berry Médiéval

BM LOGO

Mon blog principal, consacré à l'histoire et au patrimoine du Berry et du Bourbonnais au Moyen-âge.

Les ânes de Meslon


Meslon est, en plus de son aspect historique et patrimonial, un lieu d'élevage d'ânes Grand Noir du Berry, qui portent ce toponyme comme affixe. Vous pouvez les retrouver sur le lien suivant: 
les ânes de Meslon

Histoire et cartes postales

paysan-ruthène

 

Mon nouveau blog, orienté sur le partage de photos et cartes postales anciennes pouvant être utiles à l'historien. Des photographies récentes illustrent des évènements contemporains.

A consulter sur le lien suivant:

Cartes postales et photographies pour l'Histoire