Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 11:08

boulets
Pour conclure les précédentes observations sur la petite artillerie protégeant les forteresses rurales du Berry du sud, voici quelques indications sur l’artillerie employée lors du siège du château de Montrond, dans le centre de Saint-Amand, dans le Cher.

Propriété du prince de Condé, la vieille forteresse médiévale de Montrond n’était plus en mesure de soutenir un siège. Les progrès de l’artillerie exposaient ses hautes murailles à une destruction inévitable en cas de bombardement. Le prince de Condé, soucieux de préserver les qualités militaires de cette place-forte, la fit doubler d’un énorme dispositif de fossés et de bastions extérieurs selon un modèle qualifié de pré-Vauban, afin d’éloigner une canonnade adverse le plus loin possible des murs de la forteresse. Le prince dota le nouveau dispositif fortifié d’une artillerie de siège capable de répondre aux coups d’un agresseur.

L’ingéniosité du dispositif défensif couplé à la bonne organisation de la garnison permit à Montrond de tenir un siège de onze mois en 1751/1752. Démantelée après sa rédition, la forteresse de Montrond perdit définitivement toute valeur stratégique, avant d’être presque effacée du paysage après avoir été transformée en carrière de pierre. Lors des travaux il y a plus de  trente ans furent trouvés un certains nombre de boulets de canon de trois modèles différents*.

Les plus abondants, dispersés dans les parties profondes du château et dans les remblais proches, étaient les plus lourds. D’un diamètre de 14,5 cms pour un poids de 12,3 kg, ils sont nettement plus gros que les deux autres modèles, plus rares:

-modèle “moyen”: diamètre 9 cms pour 2,8 kg;

-”petit” modèle: diamètre 5,5 cms pour 600 g.

Ces dimensions étaient une valeur moyenne prise sur plusieurs échantillons, après martelage pour éliminer la rouille et les inclusions de terre.

Je n’ai par contre conservé aucune note sur la présence de boulets de couleuvrine. La seule preuve dont j’ai conservé la trace est l’impact d’une grosse balle relevé sur un casque de type bourguignotte trouvé, au milieu d’un tapis de gros boulets, dans le fond de la citerne au pied du donjon. Ce casque est conservé au musée de Saint-Amand.

On peut émettre l’hypothèse que les plus gros boulets étaient destinés aux canons du prince de Condé. Leur diamètre correspond à des lourdes pièces d’artillerie. Leur abondance montre qu’ils n’ont pas été récupérés par les troupes royales après la chute de Montrond. On ignore ce que sont devenus les canons condéens, détruits sur place ou saisis par les vainqueurs.

D’un modèle plus léger et plus faciles à transporter, les deux autres munitions peuvent avoir été destinées à l’artillerie de campagne des troupes de Mazarin. Leur rareté s’explique peut-être par l’éloignement de la canonnade des murs de la forteresse grâce aux bastions extérieurs, peu de boulets ayant réussi à arriver jusqu’aux murs condéens.

Une observation inédite à ma connaissance. Lors du déblaiement d’un couloir proche de la tour dite ‘d’Orval” furent trouvés de nombreux fragments de soufre et de charbon de bois, indice de la présence sur place d’une armurerie disposant des ingrédients pour confectionner de la poudre à canon ou à mousquet, beaucoup moins dangereux à stocker que l’explosif lui-même.

 


*Ayant depuis 1982 rompu tout contact avec l’organisation qui gère le site, mes informations peuvent ignorer des découvertes plus récentes.

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier Trotignon - dans période moderne
commenter cet article

commentaires

billx 06/02/2017 11:04

bonjour, j'ai trouvé par hasard des boules de sables aggloméré "rouge,orangé"d'un diamètre entre 1 et 3cm, toutes au mème endroit, savez-vous se que ça peut-être?

lefevre 24/11/2016 10:06

j ai trouve un boulet 800 g diametre 5 cm marque N72 premeire expertise sur internet par photo boulet de couleuvrine qui p me donner des renseignement

sirius 13/02/2010 09:23


J'ai visité le site de Montrond en Septembre, et ai eu droit à des explications très intéressantes sur les fortification "pré-Vauban". je ne sais plus si j'ai vu les boulets.

Il y a une question que je me suis toujours posée: lorsque les boulets étaient en pierre, comment faisaient-ils pour leur donner rapidement une forme sphérique?

Quant à ceux de Montrond, j'imagine qu'ils étaient coulés dans des moules en sable?


olivier Trotignon 14/02/2010 10:58


Pour la pierre, je pense qu'avec un gabarit de bois au diamètre et une bonne boucharde, par martelage, le boulet devait être assez vite taillé.
Pour ceux de fonte, on voit sur tous assez nettement la trace circulaire d'un joint de moule, qui devait être métallique et articulé. Parfois le point d'entrée de la fonte en fusion dans le moule
est aussi visible. La finition était assez grossière et la balistique devait être assez hasardeuse au moment du départ du coup.


Le chercheur de vos traces 12/02/2010 12:14


Voila un article dense avec des informations technique et historique très riches.
Un vrai plaisir.
Je reviendrais


olivier Trotignon 12/02/2010 17:19


Merci de votre visite, et à bientôt.
O.T. 


Présentation

  • : Le livre de Meslon
  • Le livre de Meslon
  • : étude de l'environnement archéologique, historique et naturel d'un lieu-dit en vallée du Cher.
  • Contact

visites


Visitor Map
Create your own visitor map!

 

  39600 visiteurs sont venus se promener autour de Meslon. Merci de leur visite!

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au Moyen-âge.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme;
- maisons-closes et prostitution en Berry avant 1946 (conférence déconseillée à un public mineur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr (#=@ / pour limiter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

NON aux éoliennes géantes


Non aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles en Berry du Sud!
Investissons dans des micro-centrales hydroélectriques sur les cours d'eau de la région.

Berry Médiéval

BM LOGO

Mon blog principal, consacré à l'histoire et au patrimoine du Berry et du Bourbonnais au Moyen-âge.

Les ânes de Meslon


Meslon est, en plus de son aspect historique et patrimonial, un lieu d'élevage d'ânes Grand Noir du Berry, qui portent ce toponyme comme affixe. Vous pouvez les retrouver sur le lien suivant: 
les ânes de Meslon

Histoire et cartes postales

paysan-ruthène

 

Mon nouveau blog, orienté sur le partage de photos et cartes postales anciennes pouvant être utiles à l'historien. Des photographies récentes illustrent des évènements contemporains.

A consulter sur le lien suivant:

Cartes postales et photographies pour l'Histoire